Et maintenant ?

Et pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.

Antoine de Saint-Exupéry

Nous venons de passer plusieurs semaines éloignés de nos familles, de nos occupations habituelles, avec pour certains beaucoup d’angoisses. Nous avons vu fleurir des actions humaines et fraternelles de toute beauté, comme ce personnel soignant qui s’est confiné avec les pensionnaires de leur EHPAD. Attitude d’autant plus louable que dans beaucoup d’établissements, des personnes âgées sont mortes dans des conditions de solitude extrême. Dans les communes, des citoyens ont déployé des trésors de créativité pour aider les plus démunis, créé des cagnottes pour recueillir des fonds. Chaque soir, les Français ont applaudi le personnel soignant et rendu hommage à tous ceux qui nous ont rendu la vie plus facile malgré le confinement et qui d’habitude sont considérés comme quantité négligeable, voire peu considérés.

Sur le plan spirituel, malgré l’éloignement de nos communautés et l’impossibilité de communier, nous avons pu, grâce à la technologie moderne, nous sentir vraiment Eglise, tous unis derrière notre ordinateur.

Nous avons découvert les bienfaits d’une nourriture plus saine, produite dans notre environnement. Nous avons entendu le silence de la nature sans voiture, le chant des oiseaux, vu la liberté des animaux dans leur espace de vie retrouvé… La planète a recommencé à respirer.

Et maintenant…

En quoi cette crise mondiale dramatique nous a-t-elle changés en profondeur ? Avons-nous pris conscience que notre frère et la Création doivent être protégés ? Ou bien allons-nous repartir comme avant, tout en sachant que le monde d’avant n’était pas un monde normal ? Comme nous le lisons un peu partout, et notamment sur quelques façades d’hôpitaux, « Non au retour à l’Anormal ».

L’Icône Retrouvée peut être, plus que jamais, un lien entre nous tous, chrétiens engagés dans la vie du monde. Aussi n’hésitez pas à nous faire part de vos réflexions et de vos actions pendant cette pandémie. N’oublions pas que la solidarité et la fraternité sont, elles aussi, contagieuses !

Pour terminer, nous vous laissons découvrir la « lettre aux jeunes chrétiens » de père Nicolas Lacaille, écrite en 2000 mais encore et toujours d’actualité.

LE CHRIST EST RESSUSCITÉ !